C’est ce qui fait que tout tourne rond


Un tandem coach principal-entraîneur adjoint, c’est un peu comme un couple : pour que ça marche, il faut trouver la bonne personne au bon moment. Depuis leur rencontre à Metz, les deux hommes ne se sont quittés qu’une saison pour des raisons contractuelles : en 2004-2005, Jean Fernandez dut partir sans lui à l’OM mais il saisit l’occasion de le ramener à ses côtés en signant à Auxerre un an plus tard.
On partage souvent le même avis. Pendant les matches, quand l’un ou l’autre fait une réflexion sur le jeu, la phrase qui suit est la plupart du temps est : ‘‘J’allais le dire’’ ». Jean Fernandez et David Carré parlent bien d’une seule voix…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s