Mon entretien avec Antony Robic


ITW

Antony (sans « h » – il y tient) Robic commence sa carrière au Toulouse FC, avec lequel il gagnera la prestigieuse Coupe de France des moins de 19 ans (la « Gambardella ») en inscrivant 1 but et en délivrant 2 passes décisives lors de la finale face à l’Olympique Lyonnais de Karim Benzema et Hatem Ben Arfa (score final 6-2). Nous sommes alors en 2006, il signe son premier contrat professionnel dans la foulée avec Toulouse. Il ne jouera jamais en équipe première, se contentera de faire une dizaine de bancs et finira par évoluer en CFA. Il passera ensuite par le Tours FC (National). Après un contact infructueux avec le Club de Plymouth (Championship Anglaise), Antony prendra le chemin de Debrecen en Hongrie. Après une saison dépaysante, Antony rejoint l’hexagone et la CFA en signant au FC Martigues. S’en suivra une période sans réel challenge intéressant. Le joueur se prendra en main seul pour maintenir son état de forme, en investissant dans un vélo de course et un tapis de course. Tous ces efforts seront récompensés car il devient compétitif en rejoignant le club de Romorantin (CFA). Il y jouera 32 matchs et marquera 12 buts ! Tout est si bien qu’il rejoint en fin de saison le Vannes OC qui évolue en national, où il sera titulaire toute la saison et capitaine pendant 6 mois. Il y débutera la saison comme remplaçant, mais gagnera très vite sa place de titulaire en marquant des buts importants. C’est à la fin de cette saison qu’il rejoindra le Stade Lavallois pour deux saisons qui lui permettront de taper alors dans l’œil des recruteurs de l’AS Nancy-Lorraine où il s’engagera pour deux ans au début de juin 2015. Antony y fait un début de saison canon, à tel point que le surnom d’“AR7” commence à circuler dans les travées de Picot. Et puis, après un petit coup de moins bien fin décembre, le joueur semble depuis le début 2016 requinqué et retrouve alors sa place sur le terrain ainsi que dans le cœur des supporteurs nancéiens. Le voici actuellement avec 10 buts et 3 passes décisives toutes compétitions confondues en 23 matchs.

C’est dans ce contexte que « Monsieur » Robic m’a accordé cet entretien à retrouver ==> : ici ! PDF de l’entretien de Antony Robic

Itw Antony Robic

Retrouver d’autres entretiens :

Retrouvez mon entretien privilégié avec Romain Grange = > ICI !

Retrouvez mon entretien privilégié avec Thomas Ayasse = > ICI !

Retrouvez mon entretien privilégié avec François Bellugou = > ICI !

Retrouvez mon entretien privilégié avec Paul Nardi = > ICI !

Retrouvez mon entretien privilégié avec Joffrey Cuffaut = > ICI !