Hadji à genou…


Dans une semaine à trois matches, les risques de blessures augmentent forcément comme l’a constaté à ses dépens Youssouf Hadji hier. Le capitaine de l’ASNL était gêné par un problème de cartilage au genou depuis la victoire contre Tours mardi sur ce synthétique de Marcel-Picot si traumatisant pour les organismes. Hier, il a malheureusement dû se rendre à l’évidence : il avait trop mal pour s’entraîner et donc pour participer au déplacement à Laval. « On perd un joueur important sur le terrain et dans le vestiaire. J’espère que son absence ne sera pas trop longue », a commenté Pablo Correa lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match, hier midi en Forêt de Haye.

 

a genou

Jacques Rousselot au chevet de l’ASNL


Nous avons presque tendance à penser que le football n’est qu’un jeu et que les défaites n’engagent que les joueurs… Oui mais voilà, un club de football c’est une entreprise avec des employés, des charges, des factures à payer et des bilans comptables à tenir… L’ASNL, faute de n’avoir pu équilibrer avant la fin de l’exercice, se retrouve une deuxième fois en moins d’un mois dans la zone rouge… Mais cette fois-ci, la zone rouge est purement économique et la situation aurait pu devenir désastreuse si Jacques Rousselot, le président, n’avait pas une fois de plus mis de sa poche… Une « bagatelle » de trois millions d’euros a ainsi été injectée dans les comptes du club !

Jacques Rousselot au chevet de l'ASNL

Une fois n’est pas Claude Puel…


Même si Claude Puel s’est empressé de signaler que l’arbitre aurait pu accorder un penalty à son équipe, oubliant au passage que l’homme en noir a refusé deux buts qui semblaient pourtant bien valables aux Lorrains, il n’a pu faire autrement que déclarer : « la meilleure équipe a gagné ! ». Fait exceptionnel quand on sait que l’homme est d’habitude peu objectif à propos de la qualité de ses adversaires, surtout en cas de défaite…

Urgence