Mon entretien avec Clément Lenglet


ITW clément lenglet

Clément Lenglet est né le 17 juin 1995, à Beauvais. Aîné d’une fratrie de 4 garçons en grande partie passionnée par le foot, ce jeune homme de 1,87 m est tombé dans le monde du ballon rond à un peu plus de 4 ans. Ses premiers crampons, il les a chaussés dans le petit club de Fresneaux-Montchevreuil dans l’Oise où il foulera la pelouse jusqu’à l’âge de 12 ans, avant d’intégrer le club picard de l’US Chantilly. Très vite il intègrera le Pôle Espoir de Liévin, le « Clairefontaine » du ch’nord. Cette vitrine lui permet d’être repéré par l’ASNL qui le fait signer à l’âge de 15 ans. Bonne pioche pour le club lorrain ! En effet, ce garçon prometteur a gravi peu à peu tous les échelons jusqu’à sa signature d’un contrat élite lors de la saison 2013-2014, en se permettant même au passage d’être systématiquement sélectionné dans toutes les catégories d’âge de l’équipe de France de jeunes avec un indéniable succès. Ce jeune homme discret devient tout naturellement un élément indispensable de l’équipe lorraine à tel point que le coach, Pablo Correa, l’a désigné, à seulement 20 ans, « capitaine par intérim » en cas d’absence de Youssouf Hadji. Le jeune garçon commence alors à attirer les regards… Quelques clubs huppés ont d’ailleurs déjà manifesté un intérêt certain pour le jeune joueur : Monaco, Saint-Etienne, le FC Séville, Tottenham, Everton, Chelsea… et la Juventus Turin. En effet, les dirigeants de la vieille dame lui ont offert un séjour de deux jours en Italie ainsi qu’à son père pour avoir la possibilité de visiter les installations et pour parler contrat. Mais pour l’instant l’arrière central joue toujours à Nancy qui tient à sa pépite et désire continuer à la faire briller chez elle le plus longtemps possible…

 

C’est dans ce contexte que « ce gendre idéal » m’a accordé cet entretien ==> : ici ! PDF de l’entretien de Clément Lenglet

 Itw Lenglet.indd

Retrouver d’autres entretiens :

Retrouvez mon entretien privilégié avec Romain Grange = > ICI !

Retrouvez mon entretien privilégié avec Thomas Ayasse = > ICI !

Retrouvez mon entretien privilégié avec François Bellugou = > ICI !

Retrouvez mon entretien privilégié avec Paul Nardi = > ICI !

Retrouvez mon entretien privilégié avec Joffrey Cuffaut = > ICI !

Retrouvez mon entretien privilégié avec Antony Robic => ICI !

 

 

RECEVEZ EN TEMPS RÉEL TOUS LES ARTICLES DE « L’ASNL SELON FUCA »

ABONNEMENT À FUCA2

Publicités

Hymne à la foi


Alors que la victoire contre Clermont, était obligatoire pour les Lorrains s’ils veulent évoluer en ligue 1 la saison prochaine, les hommes de Pablo Corréa semblaient bien mal inspirés contre Clermont. Heureusement, alors que plus personne n’y croyait,  l’éclair de Génie vint de Romain Grange à la 92ème, apportant ainsi la précieuse victoire à son équipe et la possibilité de continuer à rêver…

On y croit… encore….

Y croire encore

Bien saignant !


Pour arriver à l’objectif de monter en ligue 1, Il va falloir sortir les crocs, avoir du tranchant, du mordant et manger tous les adversaires d’ici à la fin saison. Cela tombe bien le nouveau sponsor de l’ASNL sera, jusqu’au mois de mai… « la boucherie » ! L’équipe d’Auxerre est déjà passée à la casserole… Au suivant ! Cela pourrait d’ailleurs aiguiser l’appétit de certains ! Alors, bon appétit les amis, Ça va saigner !!!

 

Imprimer

Damné Catsman


Après avoir été écarté de l’équipe type pendant plusieurs semaines, Romain Grange a su profiter de l’absence de Hadji et de Dalé pour faire un retour gagnant en Touraine. Son but sur une frappe digne de Karaté Kid a permis à l’équipe de rapporter le point du match nul mais, surtout, de conserver son invincibilité de 5 matchs. Un but qui vient à pic pour ce joueur qui commençait à penser qu’il était « le chat noir ». Ses coéquipiers, Mana Dembélé le premier, le chambraient un peu avec cela, et il reconnaît que cela finissait par le travailler. « En décembre, on avait déjà débuté la mauvaise série quand je suis entré dans l’équipe, mais, à l’arrivée, j’ai quand même connu trois défaites et un nul lors de mes quatre titularisations d’affilée en L2. Et quand je suis sorti du onze de départ, l’équipe s’est remise à gagner. J’étais obligé de me poser des questions. » Voilà maintenant le mauvais sort levé….

 

Imprimer

Larmes à gauche !


Les galères s’accumulent à Nancy ! Outre les résultats très mitigés, qui contrastent avec les ambitions affichées en début de saison, voilà maintenant que les pépins arrivent ! En un seul match Patrick Gabriel aura utilisé 4 arrières gauches ! Le premier, Vincent Muratori (grosse contracture à la cuisse), annoncé titulaire, fut remplacé  avant même le coup d’envoi par Rémi Walter. Le jeune joueur se blessa (entorse de la cheville) en cours de match et fut donc remplacé par Clément Lenglet ! Ce dernier se souviendra sûrement longtemps de sa première titularisation en équipe pro… À peine 15 minutes après son entrée sur le terrain, le jeune Clément rejoindra les vestiaires le nez en sang suite à un choc avec Thomas Mangani… Viendra donc le dernier des 4 arrières gauches en place : Alexandre Cuvillier qui finira le match sans incident… Aurait-il brisé la malédiction ?! Espérons le…

En attendant ces trois là pourront reprendre l’entraînement avec le cadre incontesté de l’infirmerie !

 

 

blessés