La marche des pressions


Après la défaite (de trop) à Arles-Avignon, Jacques Rousselot court les médias pour confesser son étonnement et sa colère devant la dramatique situation sportive que connaît actuellement son club. Il assure que depuis qu’il est président de l’ASNL, il n’a jamais vécu une aussi mauvaise période, avoue avoir beaucoup de mal à comprendre comment la situation a bien pu lui échapper à ce point et peine à trouver une solution pour réussir à inverser la chute. Il faut pourtant agir et vite car les conséquences pour le club pourraient être économiquement catastrophiques… Tous les conseils sont les bienvenus pour trouver comment relâcher la pression… ou pas !

Imprimer

Publicités